Les Nouvelles:

ACTUALITES

SCAEK Le 2019-08-04

Ciment Pétrolier : SCAEK, premier producteur en Afrique

Filiale importante du Groupe industriel du ciment algérien (GICA), la société des ciments de Aïn El Kebira (Sétif) est en mesure de produire le ciment pétrolier, de satisfaire la commande nationale et de mettre fin à l’énorme facture d’importation estimée, nous dit-on, à 30 millions de dollars. L’équivalent de 200 000 t/an.

Pour pouvoir gagner des parts de marché, la SCAEK vient, après une année d’audit à la charge d’American Pétrolium Institute (API) un bureau d’études américain, organisme-certificateur de tous les produits destinés au secteur pétrolier dans le monde, d’obtenir le droit d’exporter son produit floqué API. Ne faisant pas les choses à moitié, la SCAEK ayant exporté lors du premier semestre 2019 pas moins de 350 000 tonnes de clinker (produit semi-fini) pour un montant de 11,2 millions de dollars, a décroché le 29 juillet 2019 deux certifications. Le premier sésame API est le Q1et concerne l’organisation et le management selon les normes américaines. Ayant le code ‘‘10A’’, la deuxième certification est relative à la qualité du produit (ciment pétrolier, s’entend).


Avec un tel label, la SCAEK est désormais l’unique société en Afrique à produire le ciment pétrolier, avec en sus un excellent rapport qualité-prix. Faisant du célèbre adage «gouverner, c’est prévoir» une devise, les managers de SCAEK produisant annuellement 3 millions tonnes, divisés en quatre classes de ciments, à savoir le ciment ordinaire (CPJ 42,5), le CPA (ciment spécial ouvrage), le CRS (ciment résistant au sulfate – très utilisé dans le Sud algérien) et le ciment pétrolier, compte à court terme exporter le dernier produit aux pays pétroliers de la région et d’Afrique.

A moyen terme, la filiale de GICA ambitionne, nous dit-on, de toucher les marchés du Moyen-Orient. Nous apprenons qu’une compagnie étrangère travaillant avec Sonatrach vient de paser commande pour 1200 tonnes de ciment pétrolier. Ce produit permettra à SCAEK, employant actuellement 561 travailleurs, de diversifier sa gamme, de booster ses recettes et d’augmenter les volumes de nos exportations hors hydrocarbures, notamment en ces temps de vaches maigres.

En mettant le doigt sur le nerf de la guerre, soulignons que SCAEK, qui a enregistré en 2018 un chiffre d’affaires de 19 milliards de dinars, avec un excédent de +17%, compte exporter en 2019 pas moins de 800 000 tonnes de ciment. Ce qui représente une manne financière de 25,6 millions de dollars…

Actualités récentes

  • Communique

    Une déclaration clarifiant la nature de recrutement pendant les années 2015 à 2...

    SCAEK Le 2019-06-15

 

SONDAGE
Nombre De visiteur par Mois